En continuant à utiliser ce site, vous acceptez les Termes et Conditions et notre utilisation des cookies.

  • Neuf

    Droit musulman (Le) - Des réformateurs médiévaux au réformisme contemporain TOUALBI-THAALBI Issam

    La revue(0)
    20,00 €
    TTC

    A défaut de tout clergé, l'Islam devait dès ses premiers siècles voir apparaître en son sein une multitude d'écoles de pensée disposant chacune de sa propre interprétation de la Charia (droit religieux). Mais à l'image du concile de Nicée qui fit de l’Église catholique l'unique représentante de la Chrétienté, les califes abbassides, eux aussi désireux de réduire les divergences doctrinales en terre d'Islam, allaient à partir du Xe siècle tout mettre en œuvre pour provoquer un consensus religieux (idjmâ') mettant un terme au libre examen des écritures...

    Quantity :
    Paiements 100% sécurisés
    • Ouvrages et produits sont contrôlés
    • Livraison en 24/48h + temps de préparation
    • 14 jours pour retourner votre commande

    A défaut de tout clergé, l'Islam devait dès ses premiers siècles voir apparaître en son sein une multitude d'écoles de pensée disposant chacune de sa propre interprétation de la Charia (droit religieux). Mais à l'image du concile de Nicée qui fit de l’Église catholique l'unique représentante de la Chrétienté, les califes abbassides, eux aussi désireux de réduire les divergences doctrinales en terre d'Islam, allaient à partir du Xe siècle tout mettre en œuvre pour provoquer un consensus religieux (idjmâ') mettant un terme au libre examen des écritures. Ce consensus ne se manifesta cependant pas sans de fortes oppositions : à l'image des églises minoritaires qui s'étaient démarquées du concile de Nicée avant d'être savamment réduites au silence par le Catholicisme, nombre de penseurs musulmans allaient courageusement, ici et là en terre d'Islam et parfois même au prix de leurs vies, s'élever contre le conformisme (taqlîd) : en Andalousie tout d'abord avec le traditionniste Ibn Hazm (m. 1064), le cadi-philosophe Ibn Rochd / Averroès (m. 1198) et le mystique Ibn 'Arabî (m. 1240); puis en Syrie à travers les puristes Ibn Taymiyya (m. 1328) et Ibn al-Qayyim; les juristes Ibn al-Humâm (m. 1457) et al-Suyûtî (m. 1505) en Égypte… etc. Ayant toutefois été étouffée sous le poids de l'orthodoxie, la voix de ces penseurs hors pair de l'Islam ne se fit pas suffisamment entendre et leurs idées faillirent sombrer dans l'oubli. Il aura fallu, pour éviter cela, l'avènement, à partir du XIXe siècle, du courant réformiste de la Nahda dont les adeptes s'employèrent à réhabiliter les thèses des réformateurs médiévaux avant d'en faire le fondement doctrinal de leur projet « d’éveil » ou « Renaissance » du monde arabo-musulman.

    Albouraq
    5 Produits

    Fiche technique

    Auteur
    TOUALBI-THAALBI Issam
    EDITION
    Albouraq
    LANGUE
    Français
    DIMENSION
    17 x 24 cm
    ISBN/EAN
    9791022501750
    Nombre de pages
    256

    Références spécifiques

    Aucun commentaire pour le moment

    Donnez votre avis
    Droit musulman (Le) - Des réformateurs médiévaux au réformisme contemporain TOUALBI-THAALBI Issam

    16 autres produits dans la même catégorie :

    Commentaires (0)
    Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Droit musulman (Le) - Des réformateurs médiévaux au réformisme contemporain TOUALBI-THAALBI Issam

    20,00 €
    TTC